Comment boire une bière : Le guide pour progresser dans la dégustation de bières

Comment boire une bière

Vous voulez progresser dans la dégustation de la bière ?

Pour cela, vous devez apprendre comment boire une bière dans les règles de l’art.

C’est ce que je vais vous apprendre à faire dans cet article après + de 1000 bières dégustées et des centaines d’articles de dégustations rédigés sur ce blog.

Dans cet article vous allez apprendre :

  • Comment savourer une bière dans les règles de l’art ?
  • Comment en apprécier pleinement les arômes, les saveurs et la texture ?
  • Quel est le verre le plus approprié, la température parfaite et le moment idéal pour une dégustation optimale ?
  • Les erreurs à éviter quand vous dégustez une bière

Dans cet article, nous allons vous révéler tous les secrets pour déguster une bière comme un expert.

Que vous soyez un fervent amateur ou un novice en la matière, vous découvrirez que boire une bière est un véritable art exigeant passion, connaissance et respect.

Prêt à plonger dans l’univers fascinant de la biérologie ? Laissez-vous guider !

Comment boire une bière ? La méthode des 5 sens

Boire une bière est une expérience sensorielle qui fait appel à nos cinq sens. Pour apprécier pleinement le goût, les arômes et la texture d’une bière, il faut respecter quelques règles simples et adopter une méthode de dégustation adaptée.

Voici comment boire une bière comme un expert.

Le toucher

Avant même de porter la bière à votre bouche, vous pouvez déjà la sentir avec votre main.

Prenez le temps de toucher la bouteille ou la canette, et de mesurer la température du verre.

Ces éléments vont influencer la suite de votre dégustation, car la température idéale varie selon le type de bière.

En général, plus la bière est forte, plus il faut la boire à température élevée. (on en reparle dans l’article).

L’ouïe

Écoutez attentivement le son de la bouteille qui s’ouvre ou de la canette qui se perce. Cela vous donnera des indications sur la gazéification de la bière, c’est-à-dire la quantité de bulles qu’elle contient.

Une bière bien gazéifiée aura un son plus sec et plus fort qu’une bière peu gazéifiée. La gazéification joue sur la sensation de fraîcheur et de légèreté en bouche.

La vue

Formation biérologie

Regardez la couleur, la transparence, la mousse et les bulles de votre bière. La couleur dépend du degré de torréfaction du malt, c’est-à-dire le grain d’orge qui est utilisé pour fabriquer la bière.

Il existe une échelle de couleur qui va du blond clair au noir intense, en passant par l’ambré, le rouge, le brun, etc.

La couleur vous renseigne sur le style et le goût de la bière. La mousse, quant à elle, doit être onctueuse, persistante et adhérente au verre. Elle protège la bière de l’oxydation et libère les arômes. Les bulles, enfin, doivent être fines et régulières, et remonter lentement vers la surface.

Le nez

Avant de goûter la bière, humez-la avec votre nez. Vous allez percevoir les arômes qui se dégagent de la bière, et qui sont dus aux ingrédients (malt, houblon, levure, etc.) et aux procédés de fabrication (fermentation, vieillissement, etc.).

Il existe de grandes familles d’arômes que l’on peut classer en quatre catégories : maltés, houblonnés, fermentaires et divers. Chaque bière a son propre bouquet aromatique, qui peut être plus ou moins complexe et intense.

💡 Vous pouvez lire cet article sur le goût dans la bière pour reconnaître l’ensemble des saveurs.

La bouche

Il est maintenant temps de laisser vos sens prendre le dessus. Approchez la bière de vos lèvres et prenez une gorge généreuse. Laissez-la vagabonder dans votre bouche, touchant délicatement votre langue et votre palais.

C’est là que se joue toute la magie, où les saveurs (sucré, salé, acide, amer) et les sensations (pétillantes, moelleuses, astringentes, etc.) se mêlent et se démêlent. Vous allez certainement reconnaître certains des arômes identifiés au nez, mais soyez prêt à en explorer des nouveaux.

Lorsque vous permettez à la bière de glisser doucement dans votre gorge, faites-le avec appréciation, en notant la longueur en bouche – cette rémanence des saveurs et des sensations qui demeure après que la bière a été savourée.

Différentes variétés de bières et comment les déguster

Il existe une grande diversité de bières, qui se distinguent par leur couleur, leur degré d’alcool, leur mode de fermentation et leur style. Chaque bière a ses propres caractéristiques, qui influencent sa dégustation. Voici quelques exemples de variétés de bières et comment les déguster.

Les bières légères

Les bières légères sont des bières qui ont une faible teneur en alcool, généralement inférieure à 5%.

Elles se boivent facilement, à une température comprise entre 4 et 8°C. Elles sont idéales pour accompagner des plats légers, comme des salades, des poissons ou des fromages frais. Parmi les bières légères, on trouve les pils, les lagers, les blondes ou les blanches.

Exemple d’accord : Biere et fromage de chèvre

Les bières IPA

elle est servie à une température légèrement plus fraîche que les bières plus lourdes et plus foncées.

Pour une expérience optimale, la plupart des brasseurs recommandent de servir une IPA entre 8°C et 12°C.

Personnellement, je trouve que les IPA se marient à merveille avec

Les bières ambrées

Les bières ambrées sont des bières qui ont une couleur allant du doré foncé au roux, due à l’utilisation de malts plus grillés.

Elles ont un goût plus malté, plus caramélisé et plus rond. Elles se boivent à une température comprise entre 8 et 12°C. Elles sont parfaites pour accompagner des plats plus riches, comme des viandes, des charcuteries ou des fromages affinés.

Notre guide sur les accords bières et fromage

Les bières brunes

Les bières brunes sont des bières qui ont une couleur allant du brun au noir, due à l’utilisation de malts très torréfiés. Elles ont un goût plus puissant, plus torréfié et plus amer. Elles se boivent à une température comprise entre 10 et 14°C.

Elles sont idéales pour accompagner des plats sucrés-salés, comme des desserts, du chocolat ou du foie gras. Parmi les bières brunes, on trouve les stouts, les porters, les brunes ou les noires.

Les bières fruitées

Les bières fruitées sont des bières qui ont un goût de fruit, soit par l’ajout de fruits ou de sirops, soit par la fermentation avec des levures spéciales. Elles ont une couleur variable, selon le fruit utilisé. Elles ont un goût plus doux, plus sucré et plus acide. Elles se boivent à une température comprise entre 6 et 10°C.

Elles peuvent accompagner des plats épicés, comme des plats asiatiques, indiens ou mexicains.

La bonne température pour déguster une bière

La température est un élément essentiel pour déguster une bière. En effet, la température influence la perception des arômes, des saveurs et des sensations en bouche. Une bière trop froide ou trop chaude peut perdre de son intérêt et de sa complexité. Il faut donc adapter la température de la bière au type et au style de celle-ci, ainsi qu’à vos préférences personnelles. Voici quelques conseils pour trouver la bonne température pour déguster une bière.

En général, plus une bière est légère, plus elle doit être servie frais. Une bière fraîche est plus désaltérante, plus pétillante et moins amère. Les bières légères, comme les lagers, les pils, les bières de blé ou les bières blondes, se boivent entre 5 et 6°C. Il suffit de les sortir du réfrigérateur et de les savourer.

En revanche, plus une bière est forte, plus elle doit être servie tiède. Une bière tiède est plus aromatique, plus ronde et plus douce. Les bières fortes, comme les bières de garde, les triples, les stouts ou les barley wines, se boivent entre 10 et 15°C. Il faut les laisser réchauffer à température ambiante pendant quelques minutes avant de les déguster.

Une astuce simple pour se souvenir de la température idéale d’une bière est de regarder son degré d’alcool. La température de dégustation d’une bière doit correspondre à son taux d’alcool. Par exemple, une bière à 6,5% d’alcool se boit à 7 ou 8°C, une bière à 8% d’alcool se boit à 9°C, etc. Bien sûr, il ne s’agit pas d’une règle absolue, mais d’un repère indicatif. Vous pouvez ajuster la température selon votre goût et selon les conditions extérieures.

La température de dégustation d’une bière est donc un facteur important pour apprécier pleinement ses qualités. N’hésitez pas à expérimenter avec différentes températures pour trouver celle qui vous convient le mieux. Et n’oubliez pas que la bière est une boisson alcoolisée qui doit être consommée avec modération et responsabilité.

Le verre idéal pour chaque type de bière

Le verre à bière n’est pas un simple récipient, c’est aussi un élément qui influence la dégustation d’une bière. En effet, le verre à bière peut mettre en valeur la couleur, la mousse, les arômes, les saveurs et la texture d’une bière, selon sa forme, sa taille et sa qualité. Il existe de nombreux types de verres à bière, qui sont adaptés à différents styles de bière. Choisir le bon verre à bière, c’est donc respecter la bière et optimiser son plaisir. Voici quelques exemples de verres à bière et comment les utiliser.

A lire : Noutre guide complet sur les verres à bière

Le verre à pilsner

Le verre à pilsner est un verre long et élancé, avec un fond épais et un bord fin. Il est conçu pour servir les bières de type pilsner, qui sont des bières blondes, légères et désaltérantes.

Le verre à pilsner permet de mettre en évidence la couleur dorée, la transparence, la finesse des bulles et la mousse blanche de ces bières. Il permet aussi de concentrer les arômes floraux et herbacés du houblon, et de rafraîchir le palais.

Le verre tulipe

Le verre tulipe est un verre arrondi, qui se rétrécit vers le haut et s’ouvre légèrement sur le bord. Il est conçu pour servir les bières de type ale, qui sont des bières ambrées, fortes et aromatiques.

Le verre tulipe permet de créer une belle mousse, qui retient les arômes complexes et variés de ces bières. Il permet aussi de libérer les saveurs maltées, fruitées, épicées ou florales de ces bières, et de révéler leur rondeur et leur douceur.

Le verre calice

Le verre calice est un verre large et profond, avec un pied et une anse. Il est conçu pour servir les bières de type trappiste ou d’abbaye, qui sont des bières brunes, puissantes et riches.

Le verre calice permet de former une mousse épaisse et crémeuse, qui protège la bière de l’oxydation et libère les arômes intenses et complexes de ces bières. Il permet aussi de savourer les saveurs maltées, caramélisées, torréfiées ou épicées de ces bières, et de réchauffer la bière avec la main.

Le verre weizen

Glutenberg blanche

Le verre weizen est un verre haut et courbé, qui se rétrécit vers le bas et s’élargit vers le haut. Il est conçu pour servir les bières de type weizen, qui sont des bières de blé, légères et acidulées. Le verre weizen permet de contenir la mousse abondante et persistante de ces bières, qui dégage les arômes fruités et épicés de ces bières. Il permet aussi de montrer la couleur claire et trouble de ces bières, et de laisser les sédiments de levure au fond du verre.

Mon verre préféré : le verre Teku (correspond à tout type de dégustation)

Punk IPA
Le verre Teku

Le verre TeKu est une création innovante de Teo Musso, cofondateur de la brasserie italienne Baladin.

Le verre TeKu a été spécifiquement élaboré pour rehausser l’expérience de dégustation de la bière artisanale.

Le verre TeKu permet une oxygénation optimale de la bière grâce à sa forme évasé, libérant ainsi pleinement ses arômes complexes tout en maintenant une mousse abondante.

Pour moi c’est le verre idéal pour déguster une bière artisanale. Il coûte un peu cher mais vous ne regretterez pas votre achat ! (40 euros les 6 verres en général)

A retrouver sur Amazon

Les erreurs à éviter lors de la dégustation d’une bière

Pour apprécier pleinement une bière, il faut donc éviter certaines erreurs qui peuvent altérer sa qualité, sa saveur et son image.

Voici quelques exemples d’erreurs à éviter lors de la dégustation d’une bière.

Boire une bière trop froide ou trop chaude

Comme nous l’avons vu précédemment, la température est un facteur essentiel pour déguster une bière. Une bière trop froide ou trop chaude peut perdre de son intérêt et de sa complexité.

Il faut donc adapter la température de la bière au type et au style de celle-ci, ainsi qu’à vos préférences personnelles. En général, plus la bière est légère, plus elle doit être servie fraîche.

Plus la bière est forte, plus elle doit être servie tiède.

Une astuce simple pour se souvenir de la température idéale d’une bière est de regarder son degré d’alcool. La température de dégustation d’une bière doit correspondre à son taux d’alcool.

Servir une bière dans un mauvais verre

Le verre à bière n’est pas un simple récipient, c’est aussi un élément qui influence la dégustation d’une bière.

En effet, le verre à bière peut mettre en valeur la couleur, la mousse, les arômes, les saveurs et la texture d’une bière, selon sa forme, sa taille et sa qualité. Il existe de nombreux types de verres à bière, qui sont adaptés à différents styles de bière.

Choisir le bon verre à bière, c’est donc respecter la bière et optimiser son plaisir. Nous vous avons donné quelques exemples de verres à bière et comment les utiliser dans la section précédente.

Boire une bière sans la regarder, la sentir, la goûter

Boire une bière n’est pas seulement un geste désaltérant, c’est aussi une expérience sensorielle qui fait appel à nos cinq sens.

Pour apprécier pleinement le goût, les arômes et la texture d’une bière, il faut respecter quelques règles simples et adopter une méthode de dégustation adaptée.

Nous vous avons expliqué comment boire une bière comme un expert dans la section correspondante. Il faut donc éviter de boire une bière sans la regarder, la sentir, la goûter, car vous passeriez à côté de ses subtilités et de son charme.

Boire trop vite, trop fort, trop souvent

La bière est une boisson alcoolisée qui doit être consommée avec modération et responsabilité.

Boire trop vite, trop fort, trop souvent peut avoir des conséquences néfastes sur votre santé, votre comportement et votre appréciation de la bière.

Il faut donc savoir se limiter, se contrôler, se respecter. La dégustation d’une bière n’est pas une course, ni un concours, ni une obligation.

C’est un moment de plaisir, de partage, de découverte. Il faut donc le savourer, le prolonger, le répéter. Mais toujours avec modération et responsabilité.

Bonus : Ma formation La biérologie Facile pour apprendre à déguster la bière

J’ai créé ce blog en 2018 pour partager à tous mes connaissances de la bière et de la biérologie.

Après quelques années, et beaucoup d’échanges avec mes lecteurs et lectrices j’ai constaté qu’il était très difficile de se former dans la bière et d’avoir une approche professionnelle de la biérologie sans dépenser une fortune.

Voici ce que vous apprendrez dans la formation :

  1. Compréhension approfondie de la bière :
    • Histoire fascinante de la bière, de ses origines à ses développements modernes.
    • Compréhension détaillée des ingrédients de la bière et du processus de brassage.
    • Exploration des différents styles de bière, avec leur histoire et leurs caractéristiques uniques.
  2. Maîtrise de la dégustation de la bière :
    • Utilisation de méthodes exclusives telles que la méthode du clou de girofle que j’ai inventé pour reconnaître les arômes.
    • Apprentissage de la méthode des points communs pour identifier les caractéristiques des différents styles de bière.
    • Dégustation en direct de bières sélectionnées, avec apprentissage de la prise de notes et de l’analyse sensorielle.
  3. Art de l’accord mets-bière :
    • Guide complet pour accorder bières et plats, avec plus de 30 idées d’accords.
    • Conseils sur le choix du verre idéal pour apprécier pleinement chaque bière.
    • Formation à l’organisation de dégustations de bières, que ce soit pour le plaisir ou à des fins professionnelles.

Je découvre la formation biérologie

Conclusion

Vous êtes maintenant passé maître dans l’art de déguster une bière. Vous maîtrisez à la perfection l’ensemble du processus : sélectionner la température idéale, choisir le verre parfait, déterminer le moment propice et adopter la méthode de dégustation la plus appropriée.

Les différents types de bières n’ont plus de secret pour vous, et vous savez comment les apprécier pleinement. Les faux pas susceptibles de nuire à votre expérience ou à votre santé ?

Vous les évitez désormais comme la peste. Vous honorez non seulement la bière en tant que telle, avec son histoire, son processus d’élaboration et ses propriétés uniques, mais vous vous respectez également vous-même, vos sens, votre palais et votre responsabilité en tant que consommateur.