Le houblon en France a été longtemps considéré comme étant l’un des plus raffinés au monde. Mais depuis quelques années, la multiplication non anticipée des brasseries artisanales a rendu difficile l’approvisionnement en houblon d’où parfois la présence d’houblons étrangers, moins chers, dans nos bières.

 

Histoire

Copyright : Bieresetplaisir.com

Le houblon est utilisé depuis le 16 ème siècle pour la conception des bières. En 1914, on trouvait 2800 ha de houblons principalement en Alsace, Bourgogne et dans le Nord. Mais à cause de la concurrence internationale de nombreux planteurs de houblons ont cessé leurs productions. Jusqu’à 2014, la surface des cultures n’a pas cessé de diminuer. A l’heure où la production est relancée, l’Alsace se présente en tant que première région brassicole de France. Les plantations de houblon suivirent naturellement le mouvement et se concentrèrent essentiellement dans cette région. On estime aujourd’hui que 97% du houblon produit en France est alsacien.

 

Etat actuel

Pour vous donner une idée de l’évolution des brasseries artisanales en France, sachez qu’en 1998, il y avait 50 brasseries contre 1247 aujourd’hui. On peut donc comprendre d’où vient la difficulté des brasseries pour se fournir en matières premières. De plus, ces dernières ont besoin de plus de houblons, et d’une plus grande variété pour satisfaire les consommateurs, toujours à la recherche d’un produit original et de qualité. Or les cultures de houblons étaient jusqu’à lors orientées davantage pour les industriels pour qui l’amertume avait plus d’importance que les arômes.  En opposition, l’Allemagne a su se moderniser rapidement grâce à ses houblons aromatiques tels que Mandarina Bavaria ou Hallertau Blanc. Ses bières ne sont faites que de quatre ingrédients : de l’eau, du houblon, de l’orge et de la levure. Rien d’autre, pour la plus grande surprise des premiers consommateurs des bières aux houblons aromatiques. Contrairement à la France, elle possède un institut de recherche variétal de houblon depuis 1929, alors que celui de l’hexagone n’a vu le jour qu’en 2001, laissant à notre voisin de l’est l’occasion de prendre une bonne avance !

L’approvisionnement du houblon bio est lui aussi encore plus difficile en France. S’il faut deux ans pour avoir du houblon, une année supplémentaire sera nécessaire pour qu’il obtienne les certifications.

Cultiver le houblon nécessite un investissement important. Plusieurs brasseurs et producteurs se lancent dans la production de houblon en sous estimant souvent la difficulté de faire pousser un produit de qualité. Aurélien Morhain témoignait déjà dans Républicain-lorrain.fr . Un demi-hectare de culture demande 15 000 € pour les poteaux et les câbles tendus, sans compter les plants de houblon, le matériel et les bâtiments. Investissement qui peut en décourager plus d’un ! Il existe pour l’instant que très peu de formations techniques et théoriques dans le domaine. Actuellement seul le lycée agricole d’Obernai, dans le Bas-Rhin et le Syndicat national des brasseurs propose une formation dans ce domaine.

Le houblon bio :

Copyright : Ouest France

En fabricant du houblon bio, l’objectif est de respecter les équilibres naturels, la biodiversité, l’environnement de manière générale et la santé humaine. Le problème que nous avons actuellement est que les brasseries artisanales importent bien trop souvent du houblon bio de l’étranger. Or cela devient contradictoire car l’importation de ce houblon biologique provoque une augmentation de l’empreinte de carbone. Il aura beau être cultivé sans produits chimiques ou OGM, il reste malheureusement indirectement polluant.

De plus le houblon biologique est une plante très fragile, supportant très mal l’humidité et les champignons, que l’on peut commercialiser à partir de sa troisième année.

 

Solutions :

Manque de houblons de qualité disponibles, les brasseurs peuvent préférer d’importer depuis les Etats-Unis ou l’Allemagne. L’une des solutions envisagées est de mettre en place des filières locales de houblon pour alimenter les circuits courts.

Marseille s’est distinguée en incitant des particuliers à faire pousser du houblon à domicile. L’objectif n’est cependant pas de remplacer le houblon de toutes les brasseries marseillaises, mais de créer une bière 100% local. Une démarche participative qui a permis de sensibiliser le public à la culture du houblon tout en rendant la ville un peu plus verte ! La capitale française décida très récemment de suivre l’exemple que nous offre cette ville du sud. Une nouvelle façon de voir la culture du houblon se développe de plus en plus.

Sur notre site, nous n’hésitons pas à vous proposer des brasseries d’exception. La brasserie la Chaumont’Oise se distingue tout particulièrement dans ce sujet. En effet, le fondateur est tout particulièrement sensible au respect de l’environnement. C’est donc naturellement qu’il a commencé à fabriquer ses bières avec son propre houblon

Copyright : La Chaumont'oise 

Il est très difficile de débuter dans la culture du houblon sans connaitre au préalable du monde dans le milieu. Cependant différentes associations et syndicats permettent au plus grand nombre d’être informé au sujet de cette plante bien précieuse pour l’élaboration des bières et d’obtenir des contacts avec les institutions nationales pour pouvoir vendre leurs productions.

Houblons de France est une association française jeune qui aide les petits producteurs à trouver des solutions aux problèmes qu’ils peuvent rencontrer, le tout en coopération avec des professionnels de la filière brassicole et de l’agriculture. Ils souhaitent revaloriser la promotion du houblon en France, partager leurs connaissances et leurs savoir-faire

 

L’Union des brasseurs du Grand Est est une association régionale ayant pour objectifs principaux la promotion et la défense des intérêts de ces brasseurs artisans du Grand Est auprès des pouvoirs publics.

 

Il s’agit d’un syndicat représentatif des brasseries artisanales et indépendantes. Ils refusent d’être dominé par des multinationales et souhaite avant tout ouvrir les formations et offrir aux membres un réseau d’entraide technique etc…

 

Le Comptoir Agricole a apporté son soutien aux néo-planteurs pour le développement du houblon de qualité en France et veut développer les prestations destinées à valoriser la qualité des productions et a créé un programme de formation. Il vend également des plants des différentes variétés alsaciennes aux brasseurs en dehors de l’Alsace…

 

 

Source chiffrée :

http://houblonsdefrance.fr/connaissez-vous-vraiment-le-houblon/

 

 

 

Posted on 30-03-2018 by Samantha Deveaux 0

Laisser un avisLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Valider ma commande