Une histoire de la distribution de la bière en France

Une histoire de la distribution de la bière en France

Depuis des millénaires, la bière est un produit de forte consommation. Celle-ci est passée par tous les stades, des premiers romains brasseurs à la maison qui mélangeait leurs bières aux épices jusqu'au renouveau de la bière artisanale avec une diversité dans les types de bières qui n'avaient jamais existé jusque là. Entre temps la bière a fait son chemin avec l'ouverture des premières brasseries au 17ème siècle et l'apparition de certains géants. Retour sur l'histoire de la distribution et sur le nouveau modèle de distribution proposé par BrewNation et nécessaire aujourd'hui.

 

Découvrez le Beer-Gorithm

I. La bière se consomme à la brasserie (1664-1850)

Entre les années 1650 et le milieu du 19ème siècle, la bière se développe et de nombreuses brasseries ouvrent. En général la bière est essentiellement consommée à la brasserie ou dans les bars des alentours. A l'époque la bière était très difficile à déplacer, les moyens de transports n'étant pas ce qu'ils sont aujourd'hui. De plus la fermentation basse n'existait pas encore et la plupart des brasseurs rencontraient des difficultés pour la gestion de la conservation de la bière. Il était donc plus simple de vendre la bière directement à la brasserie.

En 1669 on compte à Strasbourg une vingtaine de brasseries parmi lesquelles le Canon qui donnera naissance à la brasserie Kronenbourg, la brasserie Licorne ou encore l'étoile rouge. Chacune de ses brasseries disposaient d'un débit pour la vente directe de bières. La bière était vendu sur place ou dans les débits de boisson à proximité de la brasserie.

De même à Lyon la fameuse bière noire lyonnaise est distribuée à partir de 1750 dans une taverne tenu par Christophe Bechtel premier brasseur lyonnais célébre. Quelques années plus tards de nombreuses brasseries ouvriront et vendront la bière sur place comme la brasserie
Georges (1836) qui existent toujours aujourd'hui, la brasserie Combalot ou encore la brasserie de la guillotière en photo ci-dessous. La plupart de ces brasseries sont d'ailleurs des établissements luxueux.

La brasserie de la Guillotière à Lyon. Photo d'archives Michel Rimet

On comptait donc logiquement à l'époque de nombreuses brasseries avec à Lyon en 1850 27 brasseries et 60 brasseries à Strasbourg en 1866.

II. La bière à l'heure de la révolution industrielle (1860-1945)

2 évènements majeurs vont révolutionner la distribution de la bière: l'invention de la fermentation basse grâce au travail sur les levures de Louis Pasteur et le développement des moyens de transports.
La fermentation basse débarque en 1840 et est révélée par deux brasseurs germanophones: Gabriel Sedlmayr et Anton Dreher. La fermentation basse utilise un nouveau type de levure et permet une bière plus constante et moins sujette aux bactéries.
Dans le même temps la révolution industrielle fait son chemin et de nouvelles ligne de train apparaissent. La ligne Strasbourg-Paris est notamment ouverte en 1852 et sera utilisée par les brasseurs à partir de 1855.

Kronenbourg train wagon

A partir des années 1850 les frères Tourtel en Meurthe-et-Moselle ainsi que plusieurs brasseries strasbourgeoises commencent à se tourner vers la fermentation basse.
Louis Schutzenberger à Strasbourg notamment commence à partir de 1859 à utiliser le froid industriel. A l'époque c'est une véritable révolution: la bière est de meilleure qualité et peu enfin se conserver et pourquoi pas voyager vers de nouveaux horizons.

Le train permet également aux brasseurs d'exporter leurs bières. En alsace notamment un âge d'or de la "Bière d'Alsace" naît alors. En 1860 le premier convoi de bières vers Paris est organisé. La compagnie des chemins de fer réservaient alors un train entier pour les expéditions de bières pour un voyage Strasbourg-Paris qui durait... (accrochez-vous) ... 19h55! Ce sont jusqu'à 2000 hectolitres de bières qui étaient transportés. Les brasseurs s'équipent ensuite de wagon spécialisé pour le transport de la Bière. C'est l'entreprise De Dietrich à Munich qui s'en charge. Dans ces wagons la température doit être constante et ne jamais dépasser les 10 degrés. Le wagon contient de la glace et est peint en blanc pour réfléchir le soleil.

Le quai de Strasbourg Alsace train de bière

Le chargement des quais pour préparer les trains de bières.

Ces améliorations industrielles ont cependant pour conséquence un processus de concentration. Le nombre de brasserie se réduit (il passe de 60 en 1866 à Strasbourg à 6 en 1893). La fermentation basse réclame un investissement conséquent que certaines brasseries ne sont pas prêtes à réaliser. De plus plusieurs brasseries s'éloignent des centres ville pour trouver plus de place pour leurs caves et leurs espaces de stockage.

La bière connaît donc un nouvel âge d'or. La bière est distribuée en direct par la brasserie vers les bars et les tavernes françaises.

III. La concentration et l'apparition de distributeurs (1950-2017)

Les 50 premières années du 20 ème siècle et particulièrement les périodes des deux guerres mondiales ont des conséquences néfastes sur les brasseries d'antan.
Pendant la guerre, les brasseries sont logiquement mobilisées et servent très souvent à l'occupant. De plus les forces sont manquantes mobilisées au front pour la plupart.

Cela n'empêche de bons résultats pour les brasseries entre les deux guerres mondiales. Les bières sont en général distribuées dans des débits de boissons appartenant à la brasserie mais également dans d'autres villes. C'est d'ailleurs à ce moment là qu'apparaît la fameuse bière Tigre Bock de la brasserie Hatt (future brasserie Kronenbourg) que l'on peut considérer comme l'une des premières marques de bières modernes.

La distribution prend réellement un tournant après la seconde guerre mondiale et à l'aube des années 1970. A partir de 1950 déjà les brasseurs commencent à appliquer des politiques de marques à leurs bières. La brasserie se fait donc un nom en tant que marque et non plus en tant que "brasseurs". C'est ainsi qu'apparaît la marque Kronenbourg ou encore la marque Pelforth (brasserie du Pelican). Dans le cas de Kronenbourg la marque continue à se distribuer en propre dans les cafés et restaurants. Des camions rouges sillonnent la France pour livrer des milliers de café.C'est à partir des années 1970 qu'apparaissent réellement les distributeurs. Dorénavant la bière est stocké en entrepôt chez des distributeurs qui s'occupent de la revendre à leurs propres clients. De nombreux distributeurs ont fleuris de partout, la plupart à l'échelle régionale. En effet le déplacement des camions entre région coûte cher!

A l'époque c'est également l'apparition des premières bières en bouteille. En effet la bière entre également dans la grande distribution et il devient difficile de vendre uniquement des fûts. C'est donc ainsi qu'apparaissent les premiers packs de bières dans les enseignes Auchan, Carrefour ou encore Leclerc.

Kronenbourg pur malt

Entre temps la bière a perdu de sa superbe. Avec le phénomène de la concentration, de moins en moins de brasserie existe et les bières perdent de leur diversité.
On retrouve peu de bières avec du goût et les ingrédients qui composent les bières industrielles à partir de cette époque sont de plus en plus suspect.

IV. Inventer un nouveau modèle pour la distribution de la bière artisanale: Redonner le pouvoir aux brasseurs indépendants (2017- )

Depuis la fin des années 80, un nouveau phénomène est apparu dans le monde de la bière. En anglais on le qualifie de mouvement craft beer que l'on a traduit en français par bière artisanale. Entre 1980 et 2017 des centaines de nouvelles brasseries sont apparus portant leur nombre à 1124 selon le dernier comptage du projet amertume au 5 septembre. Les consommateurs sont à la recherche de nouveautés et surtout de goût dans leurs bières. La bière retrouve enfin ses lettres de noblesses!

Ses brasseries se sont tout d'abord distribuées avec leur propre camion se chargeant eux-même de tout le travail logistique et commercial. Hélas cette part de travail représente un coût immense pour le brasseur en temps comme en argent. Chez BrewNation nous pensons que ces brasseries ont besoin d'un nouveau mode de distribution en direct de la brasserie au consommateur. La bière toujours plus houblonnée doit se boire au plus vite à sa sortie de brasseries, et les moyens de transports d'aujourd'hui permettent d'amener la bière rapidement aux consommateurs. De plus notre modèle est le seul qui permet de redonner le pouvoir aux brasseurs indépendants et offrir des bières à un tarif attractif pour le consommateur.

Accrochez-vous la révolution craft beer ne faît que commencer! Rejoignez le mouvement!

L'équipe de révolutionnaires BrewNation

Découvrez le Beer-Gorithm


* Un remerciement pour Nicolas Stoskopf auteur de  Le train, une passion alsacienne. Ce livre nous a beaucoup guidé sur l'histoire de la distribution de la bière et sur la définition de notre vision.

Posted on 06-09-2017 BrewNation 0

Laisser un avisLeave a Reply

You must be logged in to post a comment.

No products

To be determined Shipping
0,00 € Total

Valider ma commande